Menu

Naby Condé et le label Delu6waat Arts proposent « un retour aux arts »


Rédigé par Kensio Akpo le Lundi 15 Février 2021 à 01:22


L’épidémie de Covid-19 est venue plomber davantage un secteur culturel sénégalais déjà à la peine. Pour amortir le choc, le label « Delu6waat Arts » propose un retour aux bases. Et plus précisément, « un retour aux arts », comme son nom l’indique.


De gauche à droite : Alassane Mbengue et Naby Condé
De gauche à droite : Alassane Mbengue et Naby Condé
Comme un retour à l’essentiel. Une volonté de revenir aux fondamentaux culturels, c’est l’ambition grandement scandée par « Delu6waat Arts », entreprise sénégalaise créée en 2020 qui s’est donnée pour objectif de promouvoir la musique et l’artisanat sénégalais. Alassane Mbengue, instigateur du projet, donne le ton, au début de la conférence de presse de ce 13 février à la Cabane du surfeur aux Almadies, pour ce qu’il considère comme déterminant pour la culture sénégalaise . « Loin de vouloir paraître prétentieux, mais il existe toujours de manquements organisationnels dans le milieu de la musique sénégalaise », juge-t-il. C’est la situation à laquelle le label Deluciwaat Arts (retour aux arts, en wolof) stylisé Delu6waat Arts - le chiffre six représentant la rigueur en numérologie - entend remédier. La méthode se veut limpide : détecter, accompagner et promouvoir les jeunes talents sénégalais, mais aussi d’Afrique de l’ouest.
 
Dans cette quête, Delu6waat Arts s’est d’ores et déjà attaché les services de l’émérite Naby Condé, musicien sénégalais lauréat du prix découvertes Rfi en 2009. Pour le reggaeman, ce label est une aubaine pour le milieu culturel sénégalais. « Il faut pouvoir guider les jeunes artistes qui sont désireux de s’engager dans une carrière musicale. Avec mon expérience dans le milieu, j’essayerai de contribuer à cela », estime-t-il.
 
« Sama Art », le deuxième album de Naby Condé

Le disque intitulé « Sama Art », dont la production a commencé depuis mars 2020 ne comporte « que du vécu », souligne Naby Condé. D’un père guinéen et d’une mère malienne, la diversité des influences apparait logiquement comme un paramètre important aux yeux de Naby Condé, l’artiste phare du label. Dans cette perspective, l’album qui « aborde des sujets socio-politiques est chanté en wolof, français, anglais avec un peu de bambara », apprend le musicien. Le lieu choisi pour cette rencontre n’est donc pas anodin, des portraits de figures révolutionnaires comme Bob Marley et Che Guevarra ornent les murs. Un album quoique écrit en « parabole pour que chaque auditeur puisse se faire sa propre idée du message délivré », ajoute l’artiste.

Toujours en cours de conception, l’album comportera quinze morceaux. La stratégie promotionnelle sera de sortir le 27 février prochain, « une série de cinq titres sous forme d’extended play (EP) », informe Alassane Mbengue, également manager de Naby Condé. Toujours dans cette recherche de diversité, le label a tenu à faire participer pour l’album, en plus de musiciens sénégalais, des musiciens béninois et maliens.

Stimuler la culture

Peinture, sculpture, danse… tout est la bienvenue dans le label. Du moment que cela puisse « stimuler l’environnement culturel sénégalais », indique Alassane Mbengue . Le label Delu6waat Arts est donc ouvert à toute forme d’expression artistique et de style musical. Seule condition, « les artistes qu’on accueillera dans le label doivent être porteurs d’un message conscient », précise l'instigateur du projet. Car selon lui, « la musique n’est pas un jeu, l’objectif est de développer la fibre artistique déjà présente chez ces artistes et de leur montrer qu’il est bien possible de vivre de son art au Sénégal ».