Sport

Suspendu pour violation d’une procédure antidopage : Keita Baldé reçoit le soutien de son club Spartak Moscou

Arrivé au Spartak Moscou cet été sous la forme d’un transfert libre, Keïta Baldé a vu son aventure russe tourner très vite à l’improbable. Alors qu’il n’avait disputé que 35 minutes depuis qu’il a débarqué à l’Otkrytie Arena, l’attaquant sénégalais de 27 ans devra attendre quelques temps avant de revêtir le maillot rouge et blanc puisqu’il est suspendu jusqu’au 5 décembre en raison d’une « violation d’un contrôle antidopage ».

Mais pendant ce temps qui l’éloigne sans doute de la Coupe du Monde, l’ancien joueur de la Lazio Rome ou encore de Monaco pourra compter sur le soutien dans son nouveau club qui n’entend pas rompre son contrat, à en croire le chef du service communication. « Baldé s’entraîne individuellement. Avant la fin de sa suspension, il ne pourra pas s’entraîner avec le groupe. Nous allons voir dans quelle forme il sera », a déclaré Dmitri Zelenov.

Puis d’ajouter : « Quant à la rupture du contrat, le club n’a pas de telles intentions pour le moment. Le joueur s’est excusé auprès du club et de l’équipe pour cette situation. Et il a promis qu’à son retour, il s’améliorerait. Il y a des questions pour son agent, mais que les questions et les réponses restent dans le cadre du dialogue entre le club et l’entourage du footballeur. »

De son côté, l’entraîneur du Spartak Moscou, Guillermo Abascal, s’est également exprimé sur l’affaire, attendant la suite de la procédure. « Nous avons parlé avec Keïta Baldé. Nous sommes une équipe, une famille, nous avons parlé dans nos murs de ce qui s’est passé. Maintenant, nous attendons quel sera le terme, s’il y aura des sanctions », a indiqué le technicien espagnol après la victoire contre le Lokomotiv dimanche.

L’attaquant du Spartak Alexander Sobolev a aussi été interrogé. « Je pense que tout le monde a été surpris. Il viens d’arriver, il a joué un match et puis une telle situation arrive. Il est aussi très inquiet, mais j’espère qu’il reviendra le plus tôt possible. Il n’était plus présent à l’entraînement. Dans le club, ils nous ont dit qu’il était malade. Honnêtement, je ne savais pas, et pense que personne ne le savait. Comment l’avons nous su ? Il nous a rassemblé et nous l’a dit. »

wiwsport.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page