Société

Marodi annonce « l’interdiction » de sa nouvelle série « Rebelles – un Combat pour l’Unité »

Chers abonnés, cher public,
La société de production Marodi Africa SAS est au regret de vous annoncer la déprogrammation provisoire de votre nouvelle série « Rebelles – un Combat pour l’Unité », dont la diffusion était initialement prévue ce mercredi 21 Septembre 2022.

En effet, conformément aux dispositions qui organisent toute œuvre cinématographique et audiovisuelle, la société de production Marodi Africa SAS a soumis en date du 16 Mars 2022, une demande d’autorisation de tournage accompagnée des dates de tournage et de diffusion à la Direction de la Cinématographie dite (D.C.I) ;
Que face à l’absence de réponse de la DCI, la société de production Marodi Africa SAS a sollicité des entrevues et formulé de nombreuses relances par mail avant de recevoir un refus de tournage daté du 14 Juillet 2022.

Que cependant, ce refus de tournage n’a pas été motivé et la thèse d’un risque avéré de trouble à l’ordre public non plus suffisamment justifié par l’Autorité aux fins de donner à la société de production Marodi Africa SAS toute possibilité d’amender et/ou de modifier le contenu de son œuvre le cas échéant.

Que curieusement, en date du 08 Septembre 2022, la société de production Marodi Africa SAS a reçu soudainement une mise en demeure d’arrêter le tournage de la série « Rebelles – un Combat pour l’Unité » et de retirer la bande annonce de la chaîne YouTube Marodi TV.

La société de production Marodi Africa SAS tient à rappeler que cette décision lui l’empêche aujourd’hui d’honorer les contrats avec ses partenaires avec de lourdes conséquences financières et sociales ;
Cette décision de la Direction de la Cinématographie dite (D.C.I) condamne ainsi au chômage technique les équipes de tournage de la société de production Marodi Africa SAS qui travaillent d’arrache-pied depuis plus d’une année (01) déjà sur le projet.

Que la bande annonce, qui a été déjà visionnée par le public et les centaines de milliers d’abonnés de sa chaine YouTube Marodi TV, n’a provoqué aucune forme de désordre, à l’instar de ses dix huit (18) productions précédentes.

Le public peut en témoigner !
C’est la raison pour laquelle, la société de production Marodi Africa SAS sollicite qu’il plaise à la Direction de la Cinématographie dite (D.C.I) de procéder à la révision de son appréciation du contenu de la série ;
Car, interdire le tournage d’une œuvre cinématographique dans le pays de Ousmane SEMBENE, qui a vu naître le premier film du continent, constitue un dangereux précédent de censure, ainsi qu’une grave atteinte à la liberté d’expression, consacrée par les articles 8 et 10 de la Constitution sénégalaise.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page