A la UnePolitique

Eco’Politique – Ameth Diallo : « Politiquement le Sénégal est en danger… le pays a besoin d’une nouvelle trajectoire pour un développement économique »

Le premier numéro de la rubrique Eco’Politique dédiée à l’actualité politico-économique reçoit le jeune leader politique Ameth Diallo, coordinateur national de la coalition Gox Yu Bes. Dans cet entretien, le titulaire d’un diplôme d’ingénieur à l’école centrale d’électronique de Paris, d’un MBA en stratégie et intelligence économique et d’un executive certificate sur le leadership responsable en Afrique du programme lead campus de HEC Paris, revient sur sa vision de la scène politique et son diagnostic de la situation économique du Sénégal.

Le doctorant en business diplomacy, consultant et dirigeant d’entreprise dans le secteur IT, auteur du livre « l’Afrique au sommet du monde », d’un livre collectif sur le covid et de l’ouvrage intitulé « Ma vision pour un Nguékokh nouveau », à cœur ouvert sur Septafrique.

Quel bilan faites-vous de votre participation aux dernières élections ?

Le bilan est satisfaisant. Notre objectif principal lors de ces élections était de changer la manière dont la politique se pratiquait à l’échelle communale.
Avant, les candidats venaient se présenter aux populations sans projet ni programme. Avec mon livre, ma vision pour un Nguékokh nouveau, nous avons mené une campagne basée sur des idées et une vision de ce que doit être le développement communal. Nous sommes arrivés troisième malgré une fraude flagrante sur nos bulletins qui nous as porté largement préjudice car en lieu et place des noms des candidats sur nos listes, ils ont mis les noms des candidats de BBY entraînant une confusion certaine dans la tête des électeurs et par conséquent la sincérité du scrutin et surtout le principe d’égalité entre les candidats.

Quel diagnostic faites-vous de la situation politique actuelle du Sénégal ?

Politiquement le Sénégal est en danger. Durant les élections locales de janvier 2022, on a constaté plusieurs forfaits avec des listes invalidées dans beaucoup de départements.
Lors des élections législatives du 31 juillet 2022, le conseil constitutionnel a fait une interprétation douteuse de l’article L179 du nouveau code électoral et la loi sur le parrainage sert maintenant à filtrer des candidatures dérangeantes pour le pouvoir.

Depuis la révision constitutionnelle du vendredi 10 décembre 2021 qui a fait revenir le poste de premier ministre, le président de la république viole la constitution en refusant de nommer quelqu’un.

Les acteurs politiques ne se font plus confiance. Les dialogues politiques initiés par le président Macky Sall n’ont servi qu’à débaucher des leaders politiques comme Omar Sarr et Idrissa Seck.

Des acteurs politiques irresponsables comme Mame Mbaye Niang joue avec le feu en parlant du 3ème mandat.

Actuellement, le seul combat politique qu’il faut mener est de mettre un terme au régime hors la loi du président Macky Sall.

Les acteurs politiques de l’opposition doivent garder cela en tête. Dans l’idéal jusqu’à 2024, on devra continuer dans cette configuration de lutte contre ce régime et pour cela on doit régler le choc des ambitions et se focaliser sur l’intérêt des sénégalais.

Le Sénégal, l’Afrique et la question du 3ème mandat, qu’en pensez-vous ?

Le président Macky Sall dans le contexte du 2011/2012 avait promis de régler ce problème. En 2016, tout le monde sait que l’esprit du référendum était de régler définitivement cette question. Lui, même l’a répété à plusieurs reprises de même que Ismaila Major, rédacteur de la constitution.
Tout cela pour dire que nous devions dépasser ce problème depuis très longtemps mais le président en voulant forcer pour une troisième candidature fait honte à toute l’Afrique.
On avait beaucoup d’espoir mais malheureusement notre génération devra mener ce combat à nouveau.

Au niveau de la coalition Gox Yu Bess, on est convaincu que pour “TABAX SÉNÉGAL BU BESS” on doit commencer par lutter contre les violations de la constitution. L’article 27 de la constitution est très précis et ne souffre d’aucune d’ambiguïté ou de possibilité d’interprétation politicienne.

Si le président Macky Sall persiste à présenter une troisième candidature, la coalition Gox Yu Bess en fera son combat.

Comment appréciez vous la situation économique du Sénégal?

Situation catastrophique. La flambée des prix sur les denrées de premières nécessités est inacceptable après tant d’années d’exécution du PSE.

Cela prouve que le programme est un échec et le pays a besoin d’une nouvelle trajectoire pour impulser un développement économique à la base avec des communes productrices de richesses.

Le Sénégal Bu Bess que nous voulons doit d’abord régler le problème de la souveraineté alimentaire.
Il faut une vraie ambition assumée pour la promotion d’une agriculture moderne. Nous devons être en capacité de couvrir tous nos besoins en terme alimentaire.

Le ministre de l’Economie et le ministre du Commerce ont failli à leur mission et aujourd’hui ils n’ont aucun contrôle sur la situation économique du pays. Les commerçants sont laissés à eux même et les consommateurs ne comprennent pas pourtant pourquoi l’état est incapable de bloquer les prix.

La petite côte, le département de Mbour et ses multiples retards malgré son fort potentiel, que proposez-vous pour faire décoller cette zone ?

Le problème de la petite côte est qu’on a pas l’homme qu’il faut à la place qu’il faut.
A l’exception de quelques leaders, la majorité des responsables n’ont ni la compétence ni la volonté saine d’œuvrer pour le décollage de la petite côte.
L’émergence d’une nouvelle génération de leaders est une nécessité absolue pour changer cette zone.
En attendant, de jeunes entrepreneurs peuvent s’impliquer dans le processus de création de richesse en re dynamisant le secteur touristique et artisanal qui ont d’énorme potentiel dans la zone.
Ils peuvent mettre en place des unités de transformation pour l’autonomisation des femmes.

Vos ambitions et votre message à la jeunesse ?

Avec Gox Yu Bess, nous militons pour l’émergence de nouveaux leaders qui vont prendre en main les préoccupations des populations locales. Notre ambition est de participer à l’émergence de milliers de nouveaux leaders jeunes qui vont mobiliser une masse critique de la population et mener notre pays vers le développement.
Le Sénégal nouveau que nous voulons passera par là.
Donc nous demandons à la jeunesse de venir nous rejoindre au sien de Gox Yu Bess “Nguir TABAX SÉNÉGAL BU BESS”

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page