A la UneÉconomie

3éme session du Comité de politique monétaire : La BCEAO soutient qu’elle jouera sa partition dans la lutte contre la hausse des prix

La Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest jouera sa partition dans la lutte contre la hausse des prix, a assuré son nouveau gouverneur, Jean-Claude Kassi Brou, engagé à en faire une de ses priorités à la tête de l’institution d’émission monétaire.

’’Il est important que la question de la hausse des prix soit bien analysée et prise en charge parce qu’on observe une forte hausse des prix dans notre région avec un effet négatif sur le pouvoir d’achat des populations, sur la compétitivité de nos économies ainsi que sur consommation et l’investissement’’, a-t-il déclaré.

Le gouverneur Brou présidait la 3éme session du Comité de politique monétaire de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) au titre de l’année 2022, ouverte mercredi au siège de l’institution à Dakar, la première en présentiel depuis le début de la crise sanitaire en 2020.

Pour sa première présidence à la tête du CPM, le gouverneur Jean-Claude Kassi Brou a rappelé la mission de cet organe de la BCEAO qui est ’’d’œuvrer au maintien de la stabilité des prix dans les pays de l’Union monétaire tout en soutenant leur croissance économique, gage d’une stabilité macroéconomique et de développement durable’’.

’’Il nous faut être constamment vigilant et attentif aux mutations en cours qui nous imposent d’être proactifs pour proposer des solutions idoines au moment approprié’’, a-t-il souligné.

En poste depuis juillet, il a souligné que sa prise de fonction en tant que gouverneur et président du CPM intervient à un moment où les Etats membres de l’Union, à l’instar des autres pays du continent, traversent des crises profondes.

Il s’agit d’abord de la crise liée à la pandémie de la Covid-19 dont ‘’les effets néfastes sur les économies continuent de se faire sentir malgré l’atténuation de sa propagation et de sa virulence, mais également de la crise sécuritaire qui touchent beaucoup de pays de la région’’, a-t-il dit.

Outre les pertes en vie humaines, a dit Jean Claude Kassi Brou, la crise sécuritaire provoque un véritable désastre humanitaire avec des millions de déplacés. Elle perturbe les circuits d’approvisionnement des marchés mais également les budgets des Etats

Il a également évoqué la ‘’crise liée aux changements climatiques qui perturbent le cycle des pluies dont le secteur rural est tributaire et provoquant une alternance d’inondations et de vagues de sécheresse préjudiciable à notre secteur agricole’’.

Le conflit russo-ukrainien est venu ‘’exacerber la perturbation des chaînes d’approvisionnement au niveau mondial renforçant la spirale inflationniste tant pour les produits alimentaires que pour les produits énergétiques’’, a-t-il dit.

’’Chacune de ces crises a un fort impact négatif sur le plan humain, social et économique. Depuis 2020, ces crises accroissent les risques sur nos perspectives de croissance économique et créent des tensions inflationnistes dans notre zone et nous éloignent davantage de nos objectifs’’, selon le gouverneur.

Il a tenu à rendre hommage à son prédécesseur Tiémoko Meyliet Koné, nommé Vice-président de la République de Côte d’Ivoire, pour son ’’remarquable travail au cours de son mandat à la tête de la BCEAO’’’.

’’Pendant les onze années durant lesquelles il a présidé le CPM, celui-ci a pris des décisions importantes et judicieuses qui ont permis d’atteindre ses objectifs de préservation de la stabilité monétaire dans l’Union’’, a-t-il relevé.

Au cours de cette session à huis clos, le CPM prendra connaissance des rapports soumis par la BCEAO afin de parvenir après délibération à un consensus sur les mesures à prendre afin d’assurer une stabilité monétaire dans l’Union pour une croissance équilibrée.

Le rapport final fera une synthèse des évolutions de l’environnement international et régional ainsi que sur les perspectives avec un accent sur les risques.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page