A la UneÉconomie

100 000 logements : le FONGIP signe deux conventions avec l’Um Pamecas et Locafrique dans le cadre de la mise en œuvre du Fonds de garantie pour l’accès au logement

Pour faciliter le financement des personnes à revenus irréguliers et des Sénégalais de l’extérieur, dans l’acquisition de logements sociaux du Programme des 100 mille logements, le Fonds de garantie des investissements prioritaires (Fongip) a signé deux conventions de garantie portefeuille, dans le cadre de la mise en œuvre du Fonds de garantie pour l’accès au logement (Fogalop) ; la première avec l’Um Pamecas et la seconde avec Locafrique.

«Le programme de construction de ces logements qui concerne exclusivement les Sénégalais de l’extérieur, se déroulera, pour le moment, en deux phases, avec 270 logements construits dans la première phase et 1200 logements dans la deuxième», a indiqué Thérèse Faye Diouf qui précise dans la foulée que les présentes conventions concernent exclusivement le guichet des Sénégalais de l’extérieur avec une quotité de garantie de 50% et un plafond de défaut de 30% du portefeuille garanti.

L’Administratrice générale du Fongip rappelle aussi que le Fongip n’est pas à intervention commune avec ces institutions. «Nous avons ensemble participé, dans le cadre de notre mission de garantie et de refinancement, à contribuer efficacement à l’amélioration des conditions d’accès au crédit des Pme et porteurs de projet intervenant dans les secteurs prioritaires de notre économie. Par conséquent, les présentes conventions à signer aujourd’hui témoignent de l’engagement marqué de ces deux institutions financières à accompagner la politique de l’Etat en matière d’accès au logement des Sénégalais de l’extérieur», explique Mme Diouf. Elle rappelle en outre que le Fongip, depuis le lancement du Programme 100 mille logements, travaille de concert avec le Fonds pour l’habitat social (Fhs) en tant qu’instrument de garantie chargé de faciliter l’acquisition des logements sociaux, à travers l’octroi de crédits hypothécaires.

«Sur le même registre, le Fongip a signé des conventions de garantie avec quatre banques en vue d’opérationnaliser l’accord-cadre signé le 4 octobre 2021, entre le Fongip, le Fhs et l’Association professionnelle des banques et établissements financiers du Sénégal (Apbefs). A la faveur de cet accord-cadre, quatre guichets ont été mis en place pour mieux encadrer et sécuriser les différentes interventions dans le cadre de cet important programme. Il s’agit précisément : du guichet des personnes à revenus irréguliers avec une quotité de garantie de 50% ; pour ce guichet il faut noter la mise en place d’un mécanisme incitatif d’accompagnement des femmes acquéreurs avec un relèvement de la quotité de garantie à 60% ; du guichet des salariés à revenus modestes avec une quotité de garantie de 35% ; du guichet des Sénégalais de l’extérieur avec une quotité de 50% et du guichet des adhérents des coopératives d’habitat avec une quotité fixée en fonction du profil de risque de chaque coopérative», ajoute Thérèse Faye Diouf.

Pour sa part, Khadim Ba de Locafrique s’est réjoui de cette convention pour faciliter l’accès au logement des Sénégalais aux revenus irréguliers. Cet accompagnement porte sur 2000 logements dont 153, dit-il, ont déjà été validés par le Fongip.

Les Echos

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page