Politique

Matam : Sheikh Alassane Sene prône « une Assemblée indépendante face à l’exécutif avec rigueur et intelligence au nom du peuple sénégalais »

La tête de liste nationale de la coalition Naatangue Askan Wi, Sheikh Alassane Sène, promet une Assemblée nationale « indépendante » en cas de victoire aux législatives du 31 prochain.
« Ce qui a véritablement motivé ma candidature est que nous avons aujourd’hui besoin d’une Assemblée qui parle au nom du peuple et qui est là uniquement pour le peuple », a-t-dit à l’APS, en marge de sa tournée effectuée, mercredi, dans le département de Matam.
’’C’est pour cette raison, une fois que nous aurons obtenu la majorité, nous allons aussitôt mettre en place une Assemblée indépendante qui fait face à l’exécutif et qui mène son pouvoir avec rigueur, avec intelligence mais, au nom uniquement du peuple sénégalais », a insisté Sheikh Alassane Sène, guide religieux et écrivain.
À ce propos, il a souligné que lui et ses collaborateurs ont ’’pendant au moins trois ans observé l’hémicycle, le déroulement de plénières et les conditions dans lesquelles les députés votent et proposent des lois’’.
L’objectif, a-t-il ajouté, était ensuite de mener « pendant deux ans, des visites à l’intérieur du pays pour échanger avec les populations sur toutes ces questions ».
Il a souligné que ce travail mené à l’intérieur du pays « sans tambour ni trompette », leur a permis de collecter « suffisamment » de parrainages et d’être présents pour ces scrutins dans plus d’une vingtaine de départements.
A Matam, il a indiqué qu’il s’agissait principalement pour lui de rendre visite à l’ensemble de ses candidats et sympathisants mais également de ’’constater de visu, le travail important qu’ils sont en train de réaliser ici depuis plusieurs mois.’’
Fort de ce constat, Sheikh Alassane Sène est d’avis que lui est ses partisans vont avoir la majorité au soir du scrutin.
« Nous avons grand espoir qu’au sortir du 31 juillet 2022, nous aurons une majorité écrasante à l’Assemblée nationale pour qu’on puisse au lendemain de ces élections, commencer les consultations pour la formation d’un gouvernement d’union nationale, contraindre le régime en place à une cohabitation. Et nous allons consulter toutes les forces vives de la nation car un travail important nous attend (..) », a-t-il déclaré.
Le leader de la Coalition Naatangue Aslan Wi a, par ailleurs, invité les populations ainsi que ses homologues politiciens à privilégier la paix, l’entente et le dialogue permanent, pour des élections apaisées, sans heurts.
’’Le message est un message de paix, de sérénité. Le pays est un et indivisible. Donc, il va falloir donner une autre confiance au peuple et faire en sorte qu’il soit en harmonie avec la République, en vue de bâtir un Sénégal sans querelles, en prenant comme modèles nos guides religieux qui incarnent les valeurs intrinsèques de notre Senegal’’, a-t-il conclu.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page