Économie

Déconstruction de l’aéroport de Ziguinchor : La fin d’une époque

Après près de trois quarts de siècle d’exploitation, l’aéroport de Ziguinchor tire sa révérence. Forte d’une riche histoire, c’est tout un pan de l’épopée aéroportuaire de la ville qui disparaît avec la démolition planifiée d’une plateforme qui a vu embarquer et débarquer, depuis plus de 72 ans, des centaines de milliers de passagers.
L’historique tour de contrôle qui a été rasée ce dimanche 24 juillet 2022, aura été le dernier symbole à subir les assauts des pelles mécaniques.

L’aéroport de Ziguinchor va connaître une véritable mue avec la construction de nouvelles infrastructures qui seront totalement repensées. Si ce chantier s’inscrit dans le cadre des projets urgents et prioritaires de la stratégie « 1er hub aérien de la sous-région en 2035» approuvée par le Président de la République Macky SALL en conseil présidentiel du 11 janvier 2022, il participe aussi et surtout d’une volonté politique affirmée par le Chef de l’État, de faire de la Casamance, la deuxième plateforme aéroportuaire nationale avec Ziguinchor, Kolda et Cap Skirring comme hub aérien et logistique du Sud.

Ce vaste plan de maillage aéroportuaire initié dans le cadre du Programme de Reconstruction des Aéroports du Sénégal communément appelé PRAS, avec la construction du centre de maintenance aéronautique et de l’académie internationale des métiers de l’aéronautique, constituent les plus importants chantiers de l’histoire de l’aéronautique civile sénégalaise. Tous ces grands projets constituent de véritables accélérateurs de désenclavement de l’intérieur du Sénégal.

La réception le 14 juillet 2022 par le Président de la République de l’aéroport Ousmane Masseck Ndiaye de Saint Louis, est le symbole de ce Sénégal en phase de transition vers l’émergence.
Assurer aujourd’hui la connectivité aérienne domestique, c’est garantir demain une meilleure équité territoriale avec des aéroports au service des terroirs et des régions périphériques qui seront au centre de la prise de décision politique et économique.

C’est le sens du déplacement du Directeur Général de l’AIBD à Ziguinchor qui a renfilé pour l’occasion, son costume d’ingénieur des Ponts et Chaussées pour assister à la démolition de l’aéroport de Ziguinchor. Un acte de déconstruction qui signe l’acte de reconstruction du prochain aéroport qui va subir un tout nouveau lifting.
Pour M. Doudou Ka qui est un «enfant du pays», «la Casamance est bien plus qu’un territoire d’origine. Le développement de la région est consubstantielle à “mon” engagement public.»

Le Directeur Général de l’AIBD.sa explique sa présence sur le site parce que «c’est une page qui se tourne avec la disparition de l’aéroport emblématique de la région sud. Mais c’est pour en ouvrir une autre qui fera de la Casamance en général et de Ziguinchor en particulier, un des miroirs du Sénégal émergent. Ma présence ici signe les intentions de l’AIBD de se caler sur le cap et la vision du président de la République de faire du Sud du Sénégal, un hub aérien sous-régional.»

La décision de réhabiliter provisoirement l’aéroport de Ziguinchor mis en service en 1950, a été en partie prise pour raison sécurité et de vétusté des édifices et des airs de mouvement. C’est toute la plateforme aéroportuaire de la ville de Ziguinchor qui subira à partir de 2023 une reconstruction complète avec nos partenaires tchèques.
La Cellule de Communication
De l’AIBD.sa

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page