A la UneSociété

Concert de casseroles, de quoi s’agit-il ? Origines et objectifs

Ousmane Sonko, leader du PASTEF a appelé la population sénégalaise qui est contre le régime de Macky Sall, Président de la République du Sénégal à tenir un concert de casseroles. Il aura lieu ce mercredi 22 juin 2022 de 20h à 20h10. Une annonce qui fait le buzz sur les réseaux sociaux depuis quelques heures. C’est quoi un concert de casseroles ? De quoi s’agit-il ? SeptAfrique vous répond dans cet article.

Origines

Un concert de casseroles ou casserolade est une forme de protestation populaire pratiquée en France par les opposants à la monarchie de Juillet, puis à la fin de la guerre d’Algérie, et utilisée plus tard dans certains pays hispanophones comme le Chili, l’Argentine, le Venezuela, l’Uruguay, la Colombie. Le Concert de casseroles consiste à frapper des ustensiles domestiques de métal, dont des casseroles, lesquelles nomment la pratique. Cette manifestation a pour intention d’appeler l’attention par le biais du bruit produit.

Les casserolades sont une technique populaire collective ancienne de protestation, pour créer un tapage. Les concerts de klaxon peuvent jouer le même rôle.

Concerts de casseroles en Afrique

Le Sénégal ne sera pas le premier pays à faire un concert de casseroles et de Klaxons. Il a eu lieu au Gabon au début de l’année 2021 pour contester les mesures de restriction décrétées par le gouvernement visant à lutter contre la progression de la Covid-19. Jugées liberticides, ces mesures impopulaires poussent une partie de la population gabonaise à organiser des concerts de casseroles devants les fenêtres durant le couvre-feu pour exprimer son mécontentement. Bien qu’il se veuille et qu’il soit majoritairement non violent, ce mouvement donne lieu à des débordements à Libreville, des jeunes en colère ayant violé l’interdiction, érigés des barricades, allumé des incendies et jeté des projectiles sur les forces de l’ordre ; les affrontements avec la police font deux morts du côté des contestataires et plusieurs blessés.

Auparavant au Togo, en 2012, les femmes opposante de Faure Gnassingbé ont manifesté quotidiennement à partir de midi dans les marchés de la capitale togolaise avec des casseroles et des ustensiles de cuisine en tout genre pour faire le plus de bruit possible.

Ces actions, auxquelles se joignent des marchandes et des clientes, ont lieu dans les plus importants marchés de la ville, comme celui d’Assiganmé. Le tapage pouvait durer de 10 minutes à 1 heure.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page