A la UneSociété

Abdoulaye Bathily décortique son livre au nom de sa passion pour la liberté

« Passion de liberté », c’est le titre du nouveau livre d’Abdoulaye Bathily qui a été présenté lors d’une rencontre littéraire tenue ce samedi 18 Juin 2022 à Dakar. Édité aux Présences Africaines, cet ouvrage est plus qu’une autobiographie, il est le portrait intime de sa génération, d’une jeunesse dans la ferveur de l’engagement politique et culturel.

« C’est un livre événement », Penda Mbow

Selon Penda Mbow, cette ancienne étudiante d’Abdoulaye Bathily, « ce livre je le considère comme un livre événement. Il n’est pas de coutume de commencer la lecture d’une œuvre par le milieu. Mais pour celle-ci j’ai commencé par le chapitre consacré à son séjour en Angleterre où l’on voit l’historien utiliser son métier pour écrire ce livre. Abdoulaye est un excellent généalogiste. Il a retracé l’histoire de sa famille et la replace dans sa diversité. C’est à travers ses écrits que j’ai pu mesurer la proximité entre les Soninkes et les Al Pulaar. L’itinéraire d’Abdoulaye est un peu l’histoire de sa région ».

Elle ajoute, « mais ma partie préférée est la première car ce sont les racines d’Abdoulaye Bathily qui y sont retracées. On ne peut pas le comprendre si on ne lit pas la première partie à travers la chronologie des faits et la reconstitution de tout son vécu ».

« Ce livre est un livre de croisement de personnalités, d’histoires », conclut Penda Mbow.

Selon Abdoulaye Bathily son ouvrage est destiné à toute personne désireuse de vivre en toute liberté. Car l’acquérir est le résultat d’une lutte âpre.

« Ma passion de liberté je l’ai montrée tout au long de mon parcours. L’homme doit toujours essayer de se surpasser. Ma passion de liberté c’est le refus de la soumission, c’est le refus de l’injustice, c’est le combat pour la liberté des autres », explique Abdoulaye Bathily.

Ce livre c’est un hommage à « l’amour de sa patrie, son pays, du continent. Passion de lutter pour la liberté de ce continent meurtri, soumis que nous devons libérer de manière collective. Plus de 60 ans après les indépendances nous parlons encore de cela: c’est une invitation à la jeune génération de faire son devoir ».

Abdoulaye Bathily rappelle que « chaque génération doit dans une relative opacité découvrir sa mission, l’assumer ou la trahir. Les jeunes d’aujourd’hui font leurs devoirs dans des conditions que nous n’avions pas. La liberté de se réunir n’existait pas. Les radios et les réseaux sociaux non plus, ils doivent en profiter pour que la démocratie rayonne ».

Sous ce rapport, Abdoulaye Bathily estime qu’il faut que la jeunesse sénégalaise puisse en profiter pour que la démocratie soit apaisée au Sénégal. Il appelle les acteurs politiques et sociaux à se considérer, « qu’ils soient dans l’opposition ou dans le pouvoir ».

L’historien nous apprend aussi que ce livre est une contribution à la réflexion pour ceux de sa génération et la nouvelle.

Car, il dit avoir remarqué une « dégradation des mœurs politique parce que les dirigeants ne donnent pas l’exemple. Pour qu’une société avance il faut qu’elle accepte la critique et se remettre en cause », a-t-il conclu.

Note sur l’auteur

Pour rappel Abdoulaye Bathily est un historien, universitaire et homme politique sénégalais, plusieurs fois député et ministre sous les présidences d’Abdou Diouf et Macky Sall. Il a été le chef de file de la Ligue démocratique/Mouvement pour le parti du travail pendant 29 ans.

Auteur d’une thèse sur le royaume de Galam, soutenue à l’Université de Birmingham en 19754, il devient professeur d’histoire moderne et contemporaine à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar.

Il est ministre de l’Environnement dans le gouvernement de Habib Thiam, ministre de l’Énergie et des mines dans celui de Moustapha Niasse en 2000, puis vice-président de l’Assemblée nationale.

Conseiller spécial du Secrétaire Général des Nations-Unies pour Madagascar, ancien Ministre d’Etat du Sénégal, ancien Représentant spécial des Nations-Unies pour l’Afrique centrale.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page