Société

A la Médina, les eaux venant des fosses septiques asphyxient le quotidien des populations

Des eaux sur plusieurs rues, une odeur invivable, de la poussière, Medina souffre avec l’ouverture de fosses septiques. A coté de ces eaux qui dégagent une odeur nauséabonde, vivent des personnes, obligés de faire face à cette situation. Nos interlocuteurs s’expriment de manière ouverte sur ces eaux usées qui ornent plusieurs rues de ce vieux quartier de la capitale. Parmi eux, Pape cheikh. Ce dernier confie à Septafrique qu’ils sont maintenant habitués à vivre avec cette situation.

« Nous avons maintenant l’habitude de vivre avec ces eaux usées. Avec la pluie, des fosses septiques sont ouvertes un peu partout dans le quartier. Les eaux usées sortent de partout pour envahir les rues », a soutenu Pape Cheikh.

De son côté, Nafi Seck en état de grossesse vit aussi dans cette ambiance. Obligée de respirer cette odeur qui se dégage dans son quartier au quotidien, elle dit vivre une véritable souffrance.

« Nous souffrons de ces odeurs qui sortent de ces fosses septiques. Quand la saison des pluies arrive, la situation se complique. Les vieux et les enfants sont plus confrontés à ce problème. Et il n’y a jamais de vrais responsables. Ces personnes qui ouvrent leurs fosses disent être obligés de procéder ainsi », a confié Nafi à Septafrique.

Une réaction confirmée par le nommée Cheikh Ndiaye, jeune tailleur établi à la Médina qui alerte sur le danger que constitue cette situation, avec les risques que vivent les populations à côté.

« Je suis ici depuis bientôt 5 ans. Les gens ouvrent les fosses septiques tout le temps et ça ne donne pas une bonne hygiène de vie. Les enfants jouent à côté, ils côtoient au quotidien plusieurs maladies. On n’y peut rien. C’est une situation vraiment déplorable qui revient chaque année. Nous appelons les autorités en charge de l’assainissement, à venir au secours des populations. Il faut revoir le système de canalisation. Nous appelons aussi les habitants à laisser certains comportements. Il est inadmissible de profiter de la pluie pour ouvrir des fosses et nous devons régler ce problème », a tonné Cheikh Ndiaye.

Les populations interpellent ainsi les autorités pour régler cette situation visible aussi dans d’autres zones à l’image des Parcelles Assainies, Grand Yoff ou encore HLM Grand Médine… Les habitants de ces quartiers sont aussi interpellés pour une démarche responsable et citoyenne.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page