Opinions

[Tribune] – La première puissance économique européenne démarche le gaz sénégalais: un tournant décisif pour notre production de gaz (Babacar Ba)

La persistance de la crise ukrainienne et les sanctions imposées au gaz russe obligent les pays européens à développer de nouvelles stratégies pour garantir leur approvisionnement énergétique.

Et le gaz sénégalais, comme nous l’avions évoqué récemment, demeure une alternative crédible pour approvisionner le marché européen. Et pour preuve, le tout premier déplacement au Sénégal du Chancelier allemand Olaf Scholz, en poste depuis décembre 2021.

Au menu de sa visite au Sénégal, les discussions ont porté sur l’approfondissement des relations économiques, en particulier dans les domaines de l’énergie, de l’investissement et du commerce, outre les aspects de politique étrangère et de sécurité.

L’Allemagne est en discussions « intensives » avec le Sénégal pour participer à des projets autour des ressources en gaz du Sénégal, qui est lui-même prêt à alimenter l’Europe, ont déclaré le Chancelier allemand Olaf Scholz et le Président sénégalais Macky Sall.

Un engagement confirmé par le Président sénégalais SEM Macky Sall qui assure de la disponibilité de notre pays à travailler à alimenter le marché européen en GNL (gaz naturel liquéfié, ndlr).

Le Président Macky Sall a par ailleurs demandé au Chancelier allemand d’accompagner notre pays pour le développement de nos ressources de gaz, pour la production de GNL à partir de l’Afrique vers l’Europe, et aussi pour « le gas-to-power », c’est-à-dire la production de gaz destinée à alimenter les centrales électriques locales. Cela impactera la production de l’énergie et particulièrement une baisse des coûts pour les consommateurs sénégalais.

Cette visite du dirigeant de la première puissance économique européenne est un énorme succès diplomatique pour notre pays, au delà d’ouvrir de très belles perspectives économiques et financières pour notre économie. En cela, il convient de féliciter chaleureusement le leadership du Président Macky Sall qui continue de placer notre pays au cœur des centres de décision (politiques et économiques) du monde, en portant également la voix de l’Afrique avec cette présidence de l’Union Africaine déjà couronnée de succès.

Cette stratégie de « gas-to-power » permettra à notre pays de décupler l’offre d’électricité, tout en réduisant le coût de production dès 2023 avec la production d’électricité qui intégrera le gaz sénégalais.

En effet, à partir de décembre 2023, notre pays prévoit de produire 2,5 millions de tonnes de gaz naturel liquéfié par an dans un premier temps, et 10 millions en 2030. Cela renforcera notre transition énergétique et augmentera notre capacité de production énergétique à moindres coûts, pour mieux augmenter la productivité de nos entreprises et impacter positivement notre croissance économique.

De telles réalisations du Gouvernement sénégalais méritent d’être connues et soutenues dans un monde en perpétuelle mutation avec la redéfinition des nouvelles sources d’approvisionnement mondial face à la fracture géostratégique qui s’accentue avec la persistance de la crise ukrainienne.

En cela, la posture et le leadership du Sénégal sont à saluer dans cette nouvelle configuration géopolitique mondiale.

D’une posture de petit pays avec une grande diplomatie, notre pays est entrain de prendre une place considérable dans les chaînes de valeurs mondiales et cela mérite d’être soutenu pour un meilleur impact dans la production de la richesse nationale. C’est mon intime conviction.

Babacar BA

Président Alternatives Citoyennes

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page