Économie

Port de Ndayane : le PAD va former les jeunes des 3 communes concernées

L’hôtel Iris de Toubab Dialaw a accueili mardi, une cérémonie de signature d’un protocole d’accord entre Port autonome de Dakar et les mairies de Diass, de Yène et Ndayane Popenguine, pour la création d’un Centre de formation aux métiers portuaires dans la zone qui doit abriter le futur port de Ndayane. Mamadou Mansour Thiandoum et ses paires vont mettre à la disposition du Port de Ndayane, un espace foncier de 5 ha pour abriter le centre.
Il s’agit d’un projet qui sera piloté par la directrice du Centre de formation aux métiers portuaires et à la Logistique dirigée par Mme Awa Ndiaye Sagna. Le CFMPL a formé depuis 2011, 1243 stagiaires, 5905 professionnels en renforcement de capacités. 801 travailleurs formés en 2018 en certificats de spécialité.

Dans sa prise de parole, le Directeur général du Port autonome de Dakar, Ababacar Sadikh Beye a exposé l’importance du futur port de Ndayane.

« Le projet va consacrer dans sa 1ère phase, 837 millions de dollars. C’est le plus grand investissement privé de l’histoire du Sénégal. Il permettra la réalisation du plus grand port multifonction de l’Afrique de l’Ouest car s’étendant sur une superficie de 1200 ha avec un tirant d’eau de 18 mètres et un chenal de 5 km. Le Port de Ndayane est conçu pour accueillir les plus grands navires du monde et il permettra de créer au moins, 25.000 emplois dans cette zone, dans un premier temps avant d’en créer entre 100.000 et 250.000 emplois », confie le DG du PAD qui dira par ailleurs, que « la création d’emplois de qualité requiert la disponibilité de ressources humaines qualifiées et compétentes. La création d’un centre de formation à dimension internationale met en œuvre l’ambition du président Macky Sall de donner une formation qualifiante à notre jeunesse et surtout pour les populations environnantes des 3 communes qui souhaitent prendre une part active, dans l’exploitation du futur port sera bénéfique. Le partenariat ira au-delà de la formation parce qu’il permettra à la fois de doter la zone d’infrastructures modernes de dernières générations, et de jeter les jalons de l’intercommunalité pour un territoire viable, porteur d’espoir et d’espérance pour les populations ».

Le protocole d’accord a été paraphé lors d’une cérémonie présidée par le Président du Conseil d’administration Moussa Sy, par le directeur général du Port autonome de Dakar Aboubacar Sédikh Bèye, du maire de Ndayane Popenguine Mansour Thiandoum et les représentants des maires de Diass et de Yène.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page