Société

Erdogan : « nous considérons le Sénégal comme un pays à fort potentiel » –

Le Sommet des médias Türkiye-Afrique réunira ce mercredi à Istanbul (Turquie) près de 100 journalistes et représentants des institutions officielles de la Turquie, des organisations non gouvernementales, des groupes de réflexion, des médias et du secteur privé, informé par la Direction de la communication de la présidence turque.
Durant les dix jours de travaux, « les participants entendront le point de vue de la Türkiye sur ses relations avec l’Afrique, les récents développements en matière de journalisme et les défis mondiaux », a-t-on appris auprès de ladite direction.
Ce mardi, les journalistes africains auront droit à une visite de la péninsule historique d’Istanbul et du Bosphore, avant un dîner de gala.
Signe de l’intérêt croissant de la Turquie pour l’Afrique, l’Agence de presse officielle Anadolu (AA) a ouvert des centres ou des bureaux de diffusion dans certains pays du continent. En plus de AA, la chaîne TRT World, qui a commencé à émettre en 2015, « atteint presque toute l’Afrique en anglais, grâce à la fois à Internet et à la diffusion télévisée traditionnelle ». Selon AA, « l’un des développements les plus importants dans ce domaine a été le début de la diffusion de TRT Swahili en 2020 ».
D’après cette agence, « les relations de la Turquie avec les pays africains ont pris de l’ampleur, en particulier après la déclaration de 2005 comme « l’Année de l’Afrique » et le premier sommet de coopération Turquie-Afrique tenu en 2008″.
« La plupart des 43 ambassades présentes sur le continent ont été ouvertes dans les années qui ont suivi ce sommet. Entre 2009 et 2014, la Turquie a ouvert des ambassades dans 27 pays africains », souligne-t-elle.
Selon Anadolu, en 2021, les échanges entre la Turquie et les pays africains s’élevaient à 25 milliards de dollars. Elle signale que « les entreprises turques présentes sur le continent depuis les années 1970 ont entrepris de grands projets, notamment dans le domaine des infrastructures ».
En février dernier, le président de la turque, Recep Tayyip Erdogan, déclarait vouloir porter le volume des échanges de son pays avec le Sénégal, de 540 millions de dollars en 2021, à 1 milliard de dollars dans les prochaines années.
« En 2021, nous avons battu un record historique, avec un volume commercial qui a atteint 540 millions de dollars. Dans les années à venir, notre objectif commun est de pousser encore plus loin nos échanges pour arriver à 1 milliard de dollars. Nous croyons sincèrement que nous atteindrons cet objectif », avait écrit le dirigeant turc dans une tribune publiée par la presse sénégalaise.
A son avis, les relations de son pays avec le Sénégal doivent aller au-delà de l’économie et du commerce.
« Nous considérons le Sénégal, une étoile brillante de sa région, comme un pays phare à fort potentiel, qui marquera l’avenir du continent (…) C’est pour cela que nous contribuons aux projets (…) du Sénégal à travers nos entreprises, mais nous ne négligeons pas d’investir pour les jeunes, qui sont l’assurance de notre avenir », a souligné Recep Tayyip Erdogan.
Des entreprises turques du bâtiment et des travaux publics prennent largement part à la construction d’importantes infrastructures publiques de l’Etat du Sénégal depuis quelques années.
Ces dernières années, M. Erdogan a effectué plusieurs déplacements sur le continent africain, notamment au Sénégal, où il s’est rendu à six reprises.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page