A la UneÉconomie

UBA Sénégal dévoile ses ambitions avec des innovations exceptionnelles

La United Bank for Africa déploie ses ailes au Sénégal. Classée 7ème sur 25 banques, UBA Sénégal est aujourd’hui une banque de référence et d’avenir avec beaucoup d’innovations dans son secteur d’activités. Sa stratégie numérique lui a permis de se hisser au rang des services bancaires les plus appréciés des Sénégalais.

Dans cet entretien exclusif accordé à SeptAfrique, Monsieur Olabodé AREGBESOLA, Directeur Général de UBA Sénégal depuis juillet 2021, revient sur la stratégie du Groupe UBA Plc, de sa filiale Sénégalaise et ses différentes initiatives sur le marché.

Monsieur le Directeur Général, pouvez-vous s’il vous plait vous présenter ?

Je suis Olabodé AREGBESOLA, Directeur Général de UBA Sénégal. J’ai commencé ma carrière il y a 21 ans, après un Bachelor en Banque et Finance et un MBA de l’Université de Birmingham en Angleterre, je suis aussi diplômé en comptabilité générale. Mon parcours a été marqué par plusieurs expériences dans le secteur bancaire avec un passage à la Prudent Bank Plc et Skye Bank Plc au Nigéria avant de rejoindre la United Bank for Africa (UBA). Par ailleurs, j’ai eu à travailler dans les domaines du commerce international, du pétrole et du gaz. J’ai exploré tous les domaines de la banque avec beaucoup de formations au niveau local et international. Depuis juillet 2021 j ’occupe le poste de Directeur Général de UBA Sénégal. C’est un plaisir d’être là et je suis sûre que je serai en mesure d’apporter mon expertise afin que UBA Sénégal puisse atteindre ses objectifs avec le concours de la performante équipe que j’ai à mes côtés.

Quel est le positionnement de UBA dans l’écosystème bancaire ?

Au Sénégal, nous sommes classés 7ème sur 25 banques en termes de rentabilité, UBA Sénégal est bien reconnue et bien réputée grâce à son image de marque. C’est une banque adoptée par les sénégalais qui offre un grand nombre de produits et services que les clients apprécient et utilisent. Notre carte prépayée est l’une des meilleures sur le marché. Nous repoussons les limites avec des innovations comme ‘LEO’ le banquier virtuel qui, permet d’échanger avec votre banque sans avoir besoin de vous rendre en agence. Aussi il est possible de parler avec LEO directement en ligne et recevoir des réponses instantanées à toutes vos questions.

UBA a remporté le Cauris d’Or de la meilleure transformation digitale de l’année 2021, quel est votre secret ?

Notre personnel de qualité constitue, notre secret ! Nous avons les meilleurs employés qui sont bien formés dans le domaine de la banque en ligne. Nous nous appuyons également sur la capacité de UBA en tant que groupe et avons aussi beaucoup investi dans la technologie. Nous fournissons des services numériques de qualité à nos clients et nos employés sont outillés pour offrir ces services uniquement disponibles chez UBA.


Vous venez tout juste d’être nommé DG de UBA Sénégal, quels sont vos objectifs ?

Mes principaux objectifs sont au nombre de trois. Le premier objectif est tout d’abord destiné au personnel de UBA Sénégal : les rendre heureux dans leur environnement de travail. Pour avoir de bons résultats, il faut un bon espace de travail avec comme devise : ‘une banque, une équipe, une vision’. Le second objectif est de faire en sorte que UBA soit placée première banque au Sénégal en fournissant un service de qualité. Nos clients sont les « propriétaires » de la banque. Nous travaillons et réalisons de très bonnes performances en tant que banque pour pouvoir les satisfaire à tous les niveaux. UBA Sénégal s’est résolument orienté vers une pleine conformité aux lois et réglementations régissant l’activité bancaire. Il y’a énormément de points qui permettront d’occuper une place importante dans le paysage bancaire au Sénégal et nous y travaillons depuis notre arrivée.

Votre institution financière supporte plusieurs Fintech au Sénégal et en Afrique, quel est l’intérêt de cette stratégie ?

Notre stratégie est d’être la première banque numérique au Sénégal. Nous collaborons avec des fintechs comme Wave, TerraPay et d’autres entreprises pour être plus présent sur le marché. Vous avez sûrement remarqué qu’au Sénégal, UBA n’a que 10 agences il y a des zones que nous ne disposons pas d’agences, notre objectif est donc de collaborer avec ces Fintechs afin de pouvoir fournir nos produits et services uniques à un maximum de sénégalais sur l’étendue du territoire. Donc vous pouvez voir que solutionner le problème de l’inclusion financière est une question primordiale pour UBA Sénégal. C’est la raison pour laquelle nous travaillons avec les Fintechs avec une diversité de partenaires. Nous pensons que le futur est digital parce que dans quelques années une bonne partie des choses que nous faisons manuellement aujourd’hui seront obsolètes. Il faut donc innover. Nous avons tous été témoin de la rapide évolution et surclassement des entreprises telles que Nokia, BlackBerry et aujourd’hui Samsung, Apple, etc. Énormément d’innovations qui permettent de faire des choses directement à partir d’un téléphone ou d’un ordinateur portable sans se déplacer. C’est ce qui montre aujourd’hui l’importance de la digitalisation des produits et services. UBA suit donc cette dynamique pour être encore plus proche de ses clients partout où ils se trouvent.

Avec la digitalisation des services bancaires, n’allons-nous pas assister à la disparition progressive des agences physiques ?

Nous aurons toujours besoin du contact humain. Un grand nombre de clients aime sentir l’échange physique, ils veulent venir en agence et voir Fatoumata, Yacine, Aminata ou Abdoulaye. Nous voyons un grand nombre d’agences en ligne mais il faut toujours des agences physiques où déposer l’argent, le retirer, où récupérer son chéquier. Mais dans le futur, nous verrons de moins en moins d’agences physiques. Il y’aura des agences digitales qui nous permettrons de rester dans le confort de nos domiciles, d’appuyer sur un bouton et recevoir nos services bancaires. C’est pour cette raison que nous travaillons avec les Fintechs pour ne pas avoir à implanter nos agences physiques partout pour fournir des services à nos clients.

Quelles actions concrètes envisagez-vous face au faible taux de bancarisation en Afrique et surtout au Sénégal ?

UBA a vraiment beaucoup fait pour contribuer à l’inclusion financière. Actuellement, nous sommes présents dans 20 pays en Afrique et dans chacun de ces pays, nous avons au moins un réseau de 10, 20 agences et bien plus. Au Sénégal par exemple, nous avons 10 agences, au Ghana 25, au Bénin 16 et nous nous déployons de plus en plus.  Notre objectif est de développer notre réseau d’agences de cash point et « d’Agency Banking », développer encore plus nos technologies pour pouvoir atteindre ces masses de population afin qu’elles puissent accéder aux banques et à leurs financements et accompagnements multiformes. Nous allons travailler avec la Banque Centrale et d’autres institutions pour sensibiliser les populations sur l’importance d’avoir un compte bancaire afin de leur faire comprendre qu’il n’y a aucune sécurité dans le fait de garder son argent chez soi. Aujourd’hui, nous avons partout besoin de services financiers. Par exemple si on veut développer un business, nous avons besoin de travailler avec la banque pour trouver un financement ou un accompagnement. UBA Sénégal déjà reconnu par les autorités de tutelle comme acteur majeur de l’inclusion financière va poursuivre le développement de son réseau d’agences et renforcer la collaboration avec les Fintechs pour augmenter le niveau de cette inclusion financière à la grande satisfaction de sa clientèle.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page