Opinions

Vainqueur de la CAN 2021, le Sénégal au cœur de la chaine de valeur mondiale du football

L’équipe nationale de Football du Sénégal a triomphé hier en gagnant, pour la première fois, la coupe d’Afrique des Nations de Football. Elle est montée sur le toit de l’Afrique et, avec elle, la nation sénégalaise toute entière. Ce fut long, difficile et pénible. Mais le Sénégal l’a fait, nous avons remporté cette coupe d’Afrique des Nations.

Le caractère exceptionnel de cette victoire est salué par le Chef de l’Etat, premier « sponsor » de l’équipe nationale, son Excellence le Président Macky SALL qui, à travers une déclaration mémorable depuis Adis Abéba, une réaction « faite d’émotion, de joie, de larmes, c’est une victoire historique. Cette victoire nous met sur le toit de l’Afrique ».

Ce « Sénégal sur le toit de l’Afrique » signifie qu’au-delà de sa dimension émotionnelle, ludique et folklorique qui font d’ailleurs son charme et sa beauté, le football est une réalité économico-financière de premier plan, une chaine de valeur mondiale tirée par le foot européen, maillon qui lui sert de locomotive à travers sa compétition d’excellence, la ligue des champions.

Le football sénégalais réussit progressivement à s’insérer dans cette chaine de valeur mondiale, en atteste le grand nombre de joueurs qui évoluent au plus haut niveau. Depuis 2018, à toutes les finales de ligues européenne des champions, un joueur sénégalais y a participé : Sadio Mané finaliste en 2018, puis vainqueur en 2019, Idrissa Gana GUEYE finaliste en 2020, Edouard Mendy vainqueur en 2021.

La chaine de valeur de mondiale du football brasse énormément de moyens financiers. Le rapport de la FIFA qui date du 30 Août 2021 confirme que le marché du transfert de football a provoqué 48,5 milliards de dollars US de dépenses entre 2011 et 2020. Mieux, l’instance mondiale du football -FIFA- veut atteindre comme objectifs, en termes de produits totaux (issus des droits d’exploitation de licences, des droits de marketing, des droits de retransmission TV et autres produits et revenus), le montant de 6 440 000 000 dollars US, avec un taux de réalisation de 80%, soit 5 125 000 000 de dollars US (source : Bilan financier 2020, FIFA PUBLICATION).
C’est justement cette dimension qui exige de placer le sport en général et le football en particulier au cœur des politiques publiques.

Il convient toutefois de saluer les efforts de l’Etat du Sénégal, notamment dans la préparation de cette campagne victorieuse, ce qui a facilité la confirmation de notre statut de premier pays africain du football et 20ième au niveau mondial. La réalisation du stade de Diamniadio, infrastructure très dernière génération qui, sans doute, sera homologuée par le CAF et la FIFA, confirme aussi cette volonté politique.

Il est à magnifier l’effervescence autour de l’équipe nationale, surtout par « les sachants », cette « génération 2002 ». En voyant à côté du coach Aliou CISSE, des figures comme Tony Sylva, El Hadji DIOUF, Khalilou FADIGA, Pape THIAW, Habib BEYE, Oumar DAFF, etc. sans oublier l’image de Pape Bouba DIOP (rahmatulah aleyhi) qui a inspiré la team Sénégal, force est d’admettre que leur « vécu colossal » a été l’intrant déterminant pour cette belle victoire.

Certes, l’insertion du Sénégal dans la chaîne de valeur mondiale du foot s’est enclenchée il y’a bien longtemps. Mais, c’est au sortir de la campagne de 2002 que s’est opérée une professionnalisation remarquable, avec la création de centres de formation comme Jambar, Génération Foot, Dakar sacrée Cœur, ASPIRE, etc. et les clubs traditionnels ont suivi cet essor qualitatif. Ainsi, depuis quelques années, le Sénégal répond présent aux grands rendez-vous du foot (J.O de Londres de 2012, mondial de 2018, les éditions de la CAN de 2015 à 2021). Nous sommes presque au niveau des grandes nations européennes et sud-américaines du football.

C’est pourquoi les pouvoirs publics sénégalais sont plus que jamais interpellés pour faire du football un levier essentiel pour l’émergence économique, l’équité territoriale et l’inclusion sociale par la réalisation d’infrastructures de qualité capables d’accueillir et d’accompagner les jeunes sénégalais. Les milieux scolaires et universitaires devraient en constituer la base. Pour s’en convaincre, il suffit juste de noter la forte valeur marchande des joueurs de l’équipe nationale estimée environ à 301 180 000 dollars US, soit 174 684 400 000 FCFA (source : transfertmarkt.com-décembre 2021).  Cette valeur marchande est quasi égale aux budgets 2022 de quatre (04) ministères réunis (MEDD, MCTDAT, MFPRSP, MMFESS).

Sur le plan diplomatique, cette belle victoire de l’équipe nationale a placé notre pays au-devant de la scène internationale. Le rugissement du lion de la teranga a fait le tour du monde, relayé par tous les médias du monde.

Depuis hier nuit, une force positive naturelle, sincère, apolitique, s’est emparée du peuple sénégalais dans tous ses segments, s’identifiant à ses Héros qu’il s’apprête à accueillir aujourd’hui dans la ferveur pour lui exprimer sa très haute Considération et sa profonde Gratitude.

Bravo aux lions !!!
Bravo au Coach Aliou Cissé !!!
Bravo au peuple sénégalais !!!!

Vive la République !!!
Vive le Sénégal !!!

Mamadou DIONE
Coordonnateur national des Cadres de l’Union centriste du Sénégal (UCS)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page