A la UneSport

Le Sénégal accueille ses héros : des images historiques

Des dizaines de milliers de Sénégalais extatiques ont envahi les rues autour de l’aéroport Léopold-Sédar-Senghor dans l’attente de l’équipe nationale de football de retour du Cameroun après avoir remporté pour la première fois la Coupe d’Afrique des nations (CAN).

Arrivés dans l’après-midi, les Lions de la Teranga ont drainé avec des heures d’avance un flot dense et tapageur s’étendant à perte de vue sur les axes menant en pleine ville à l’ancienne plate-forme aéroportuaire, qui ne sert plus que pour les occasions exceptionnelles ou les transports militaires et présidentiels.

Les coéquipiers de Sadio Mané ont mis fin dimanche soir 6 février au Cameroun à l’interminable attente de tout un pays fou de ballon en remportant aux tirs au but contre l’Egypte multilauréate le premier titre continental depuis la première participation du Sénégal à la CAN il y a plus de cinquante ans.

« On a des parents qui n’ont pas pu assister à un sacre des Lions. Donc c’est un évènement merveilleux auquel je dois prendre part », s’enflammait Mohamed Ndoye, 31 ans, chauffeur, au milieu des supporteurs aux couleurs vert, or et rouge, dans un tintamarre de cornes, de sifflets et de chants.

Le chef de l’Etat, rentré exprès, devait a accueilli les « lions » à l’aéroport militaire Dakar-Yoff après avoir annulé une visite officielle aux Comores.
De l’aéroport Dakar-Yoff au Palais de la République en passant par la VDN et l’Université Cheikh Anta Diop, des milliers de Sénégalais ont parcouru des kilomètres à pied, pour aller à la rencontre des Champions d’Afrique. Ils sont venus de la banlieue et des autres zones du Sénégal, pour accueillir les héros de la nation.

Au cours d’une nuit de liesse, le président Macky Sall avait déclaré ce lundi jour férié pour permettre à ses compatriotes de célébrer la victoire.

La tension n’a cessé de monter au cours de la journée, une clameur assourdissante couvrant progressivement différents quartiers de la ville, alors que l’incertitude demeurait sur l’heure d’arrivée des joueurs. Chacun escomptait que les nouveaux champions d’Afrique paraderaient dans les rues à travers les quartiers populaires de la capitale.

Le chef de l’Etat, rentré exprès, devait a accueilli les « lions » à l’aéroport militaire Dakar-Yoff après avoir annulé une visite officielle aux Comores.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page