A la UneÉconomie

‘Feed the future’ Sénégal jeunesse en agriculture : mise en place d’une task force pour mobiliser des ressources

Les acteurs du projet Feed the Future Sénégal Jeunesse en agriculture (Jea) ont mis en place une task force pour accompagner l’université Cheikh Anta Diop et l’université Amadou Makhtar Mbow dans la mobilisation de ressources, a t-on appris auprès du ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation.

Ces acteurs se sont réunis pendant cinq jours (7 au 11 Février) à Saly Portudal.

L’objectif de cette rencontre est de mettre en place une Task force permettant de mobiliser des ressources au profit de l’Ucad et l’Université Amadou Makhtar Mbow.

Dans un document transmis à l’APS, le ministère explique que ’’Feed the Future Sénégal Jea continue de travailler en étroite collaboration avec l’administration des sept (7) Universités constituées en pôles régionaux dans le cadre du programme de Développement positif des jeunes (Dpj/Sénégal 4-H)’’.

L’objectif est d’ assurer ’’la pérennité de leurs projets et de faciliter une mise en relation effective et durables avec leurs partenaires dans les secteurs publiques et particulièrement privé au niveau local, national voire international »’.

La même source souligne que dans ’’l’optique d’une prise en main concrète et soutenue du programme par les institutions partenaires, il est mis en place une Task force de mobilisation de ressources’’.

Il s’agit d’impulser ’’la dynamique de mobilisation de ressources et permettre’’ aux deux universités de ’’mettre en œuvre leurs stratégies de collecte de fonds’’.

Selon le document, ’’la Task Force a pour mission première d’accompagner les deux universités pour faciliter le processus de mobilisation de ressources’’.

Elle est composée de membres de la Cellule nationale, de l’équipe du projet, de l’Association 4-H Sénégal, de personnes ressources et enfin des éléments issus des équipes de gestion des 2 universités (Uam et Ucad).

Le document rappelle que le projet Feed the Future Sénégal Jea, financé par l’Usaid et mis en œuvre par Virginia Polytechnique Institute and State Université (Virginia Tech) a pour objectif d’accroître l’engagement des jeunes dans la croissance économique du Sénégal.

D’une durée de 5 ans, il met l’accent sur l’agriculture, l’entrepreneuriat et le leadership pour ’’fournir à la fois des solutions techniques et sociales au chômage et au sous-emploi des jeunes’’.

De façon spécifique, le projet à ’’renforcer les capacités des 7 universités partenaires dans leur nouvelle mission de service à la communauté’’.

Il s’agit de soutenir ’’l’institutionnalisation de systèmes de développement positif durable pour les jeunes et de formation professionnelle qui créent des possibilités d’entrepreneuriat et d’emploi dynamiques et rentables pour les jeunes’’.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page