Économie

Economie verte : considérer le changement climatique comme un levier de développement en ‘’gérant son impact sur l’agriculture’’

Le directeur du Centre de suivi écologique (CSE), Cheikh Mbow, qui animait vendredi à Dakar une conférence publique sur le thème ‘’Enjeux et défis de l’économie verte pour l’Afrique », a suggéré de considérer le changement climatique comme un levier de développement en ‘’gérant son impact sur l’agriculture’’ et en faisant en sorte qu’il soit transformé en opportunité.
 « C’est un gros défi en Afrique, car les populations continuent à polluer. L’idée d’articuler le développement économique d’un pays par rapport à ses ressources existantes, ne datent pas d’aujourd’hui. La transformation profonde et rapide du continent, nécessite que l’on revoit notre fonctionnement. L’objectif du développement durable doit être revisité. Le crédit est important pour l’investissement, mais tel qu’il est fait aujourd’hui, il serait difficile aux paysans d’y accéder et investir pour l’agriculture’’’, a fait observer Cheikh Mbow,
Formulant diverses recommandations devant aider à relever les défis d’une économie verte en Afrique, il a invité à une réflexion sur une politique de marché et la régulation de l’accès au crédit, un levier important pour l’investissement, selon lui.
Dans la suite de son intervention, Cheikh Mbow a rappelé les pistes que constituent l’accélération de la décarbonatation absolue et la décarbonatation relative, qui contribuent à réduire les facteurs d’émission. ‘’C’est toute une réflexion sur les trajectoires de décarbonatation en Afrique. C’est extrêmement important’’, a souligné le chercheur.
Il a rappelé qu’il y a un potentiel de création d’entreprises lié à l’économie verte.  Il a par ailleurs préconisé une réduction de la déforestation, des pertes de terres et de nourriture, ainsi que la création d’un cadre harmonisé de gestion des ressources naturelles.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page