A la Une

Sénégal : une partie des transporteurs décide de suspendre le mot d’ordre de grève après une rencontre avec le gouvernement…

Après plusieurs heures d’échange avec les ministres des Transports terrestres Mansour, Faye), de l’Urbanisme, du Logement et l’Hygiène Publique, Abdoulaye Seydou Sow, des Collectivités territoriales, Oumar Guèye, de la présidente du Haut conseil du dialogue social (Hcds) Innocence Ntap Ndiaye… les transporteurs ont décidé de suspendre leur mot d’ordre de grève de 72 heures de grève.

Le Cadre unitaire des syndicats des transports routiers du Sénégal (CUSTR) et les ministres concernés par les différentes revendications se sont réunis autour d’une table pour décanter la situation qui a perturbé l’économie sénégalaise et la sous-région depuis trois jours. Mais la décision ne fait pas l’unanimité chez les transporteurs car, une partie des grévistes fustigent cette suspension dénonçant que toutes leurs revendications ne sont pas  totalement prises en charge par les autorités.

Le transport au Sénégal est paralysé depuis trois jours à cause d’une grève du CUSTRS, qui exige des autorités la satisfaction de 11 points de revendication dont la fin des ‘’tracasseries de la police, de la gendarmerie, des douanes’’.
Les transporteurs demandent aussi à l’Etat de mettre fin à la pratique du ‘’transport clandestin’’ par des propriétaires de véhicules particuliers.
Le Cadre unitaire des syndicats des transports routiers du Sénégal proteste ainsi également contre ‘’la cherté de la carte grise et le relèvement de l’âge légal pour l’obtention du permis de conduire, de 23 à 30 ans’’.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page