A la UneÉconomie

Lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme (Lbc-ft) : L’Apbef soutient les efforts de l’Etat

« L’inclusion financière et la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme : Obligations, responsabilités et opportunités ». C’est le thème qui a réuni l’Association professionnelle des banques et établissements financiers (Apbef) du Sénégal autour d’un webinaire tenu mardi 30 novembre 2021.

Monsieur Bocar Sy, Président de l’Apbefs et ses paires ont en présence de M. Bamba Ka Directeur général du secteur financier et de la compétitivité, et du Conseiller de l’agence principale de la BCEAO, M. Abdoulaye Thioye, échangé sur la contribution aux activités du comité national de coordination de la mise en œuvre (CNSMO), au niveau national, de la stratégie régionale de l’inclusion financière et accompagner le Sénégal pour qu’il puisse quitter la zone d’avertissement (liste grise) et rejoindre la zone blanche concernant la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme.

Dans son allocution d’ouverture, Monsieur Bamba Ka, par ailleurs, président du CNSMO a rappelé que les mesures de promotion de l’inclusion financière ne devraient pas se traduire par une remise en cause des obligations des acteurs en matière de la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme (Lbc-ft).

Il a toutefois relevé certaines insuffisances qui ressortent des différents rapports de supervision et ont souvent trait au défaut de remédiation de la clientèle, autrement dit, la mise à jour des informations des clients qui n’est pas systématiquement effectuée dans les délais requis, à la non intégration de la liste complète des personnes politiquement exposées, à l’absence d’implémentation d’applications automatisées de filtrage et d’identification des transactions qui sont suspectes, à l’inexistence d’une cartographie des risques en matière de Lbc-Ft, au caractère insuffisant des actions de formation et de sensibilisation sur la problématique de la Lbc-Ft.

Relativement aux autorités de contrôle, poursuit M. Ka, l’évaluation mutuelle du Sénégal a fait ressortir des résultats globalement satisfaisants. Mais, il note dans la foulée, que les points de non-conformité du point de vue technique sont relatifs aux évolutions réglementaires qui sont attendues sur la loi uniforme en matière d’identification des bénéficiaires effectifs d’obligation de vigilance pour les entreprises d’assurance, les critères et mesures de vigilance pour les constructions juridiques, les mesures de vigilance simplifiées ainsi que les critères relatifs aux déclarations des opérations suspectes.

Les conclusions du webinaire ont principalement porté sur la mise en conformité aux dispositions de Lbc-Ft,  face au défi de  l’inclusion financière, le dispositif adéquat d’identification de la clientèle et de justification économique pour les catégories de clientèle issues du secteur informel, les exigences technologiques, notamment en termes de digitalisation des services financiers en vue de favoriser l’inclusion financière dans le respect des exigences en matière de Lbc-Ft.

En termes de recommandations concernant la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme, il a été souligné l’importance d’être sensible aux opérations de collecte de fonds qui nécessitent, à partir d’une analyse de risques, la mise en place d’un dispositif efficace.

Les préoccupations de Lbc-Ft nécessitent, également, d’après les différentes déclarations lors de ce webinaire, la promotion de l’inclusion financière et la réduction de la circulation de cash. Aussi, dans la même lancée, les acteurs ont insisté sur la nécessité de vulgariser l’éducation financière de masse et le renforcement des politiques de bancarisation et d’inclusion financière des populations pour une meilleure traçabilité des transactions effectuées dans l’économie.

Avec lejecos

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page