InternationalSociété

COVID-19 : Les inégalités riches-pauvres ont augmenté au plus fort en 110 ans

Les inégalités se creusent toujours plus dans le monde. Dans son rapport sur les inégalités mondiales codirigé par l’économiste français Thomas Piketty et publié mardi 7 décembre, le World Inequality Lab constate que les riches sont de plus en plus riches. Ils ont notamment profité de la pandémie.

Les résultats de cette enquête sont sans appel sur la persistance des inégalités. De nombreuses données récoltées par des économistes aux quatre coins de la planète montrent un élargissement du fossé entre populations.

Les personnes se situant dans les 50 % les plus pauvres possèdent 2 % du patrimoine mondial, quand les 10 % les plus aisés accaparent 76 %.

Le Moyen-Orient, l’Afrique du Nord, ainsi que l’Amérique latine sont les régions du monde les plus inégalitaires.

Plus globalement, la part de la richesse mondiale possédée par les super riches a triplé en 25 ans, et le rapport démontre que la pandémie de Covid-19 leur a été bénéfique. En 2020, les milliardaires ont augmenté leur patrimoine de 3 600 milliards de dollars, souligne un des co-auteurs du rapport : c’est l’équivalent des dépenses annuelles de santé de l’ensemble des États du monde.

Concernant les différences de revenus, de maigres progrès ont été réalisés, mais c’est encore loin d’être exemplaire. « On est revenu au niveau des inégalités d’il y a un siècle » : les 10 % les plus riches gagnent 38 fois plus que les 50 % les plus pauvres, soit des inégalités aussi grandes en qu’en 1910.

.
.
.
.
.
Avec Rfi

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page