Économie

Kaolack : le FONGIP a injecté entre 2014 et 2021, un milliard 425 millions de francs CFA pour le refinancement des institutions de microfinance

Avec APS

Le Fonds de garantie des investissements prioritaires (FONGIP) a injecté, entre 2014 et 2021, un milliard 425 millions de francs CFA pour le refinancement des institutions de microfinance dans la région de Kaolack, a révélé mardi, son administrateur, Madame Thérèse Faye Diouf.
‘’Ces institutions de microfinance ont à leur tour, financé des projets dans des secteurs aussi variés, que sont l’agriculture, l’élevage, la pêche, les téléservices (…)’’, a-t-elle ajouté.
La réalisation de ces différents projets a permis de créer 2521 emplois, a-t-elle poursuivi, en marge d’un comité régional de développement (CRD). Cette rencontre, qui était axée sur les programmes du FONGIP, s’est tenue en présence du gouverneur de Kaolack, Alioune Badara Mbengue.
‘’Dans la région de Kaolack, a révélé Thérèse Faye Diouf, le FONGIP a injecté 100 millions 225 mille francs CFA, en terme de garanties ayant permis de générer et de consolider 299 emplois.’’
Elle signale qu’‘’entre 2014 et 2021, le FONGIP a octroyé 11,4 milliards et 19,6 milliards de francs CFA respectivement en guise de refinancement pour les SFD et de garanties aux banques, soit un total de 31 milliards de francs CFA’’.
Elle a précisé que ces interventions ont permis de mobiliser 82, 7 milliards de francs CFA en terme de financement pour les petites et moyennes entreprises (PME) et les petites et moyennes industries (PMI).
‘’Ces chiffres traduisent éloquemment la volonté du chef de l’Etat de soutenir le secteur privé, surtout dans un contexte de relance de l’économie nationale fortement affectée par la pandémie de covid-19’’, a-t-elle fait valoir.
Thérèse Faye Diouf a expliqué que ce CRD a été l’occasion de partager avec les acteurs de la région de Kaolack, ‘’tous les nouveaux programmes du FONGIP’’.
Thérèse Faye Diouf a annoncé la réouverture du bureau régional du FONGIP à Kaolack pour, dit-elle, pouvoir prendre en charge les besoins de financement des différents acteurs de développement.
Une décision saluée par le gouverneur de Kaolack, Alioune Badara Mbengue. Pour lui, ‘’le FONGIP assure la promotion des investissements à travers l’amélioration des conditions de financement des opérateurs économiques intervenant dans les filières prioritaires et l’auto-emploi des jeunes’’.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page