Économie

Le Sénégal va bientôt accueillir son tout premier gazoduc terrestre d’un coût d’environ à 131,2 milliards F CFA

Pour l’approvisionnement en gaz naturel du marché domestique, à partir de l’exploitation des blocs de Yakaar-Téranga, le Sénégal annonce accueillir très bientôt son tout premier gazoduc terrestre.

La stratégie gas to power du Sénégal commence à prendre forme. En effet, l’Agence américaine pour le commerce et le développement (Ustda) en charge du financement de l’étude de faisabilité du projet de construction du gazoduc de 144 km devant partir de Yakaar-Téranga, en zone de Saint Louis offshore profond et Cayar offshore profond, jusqu’à Dakar est en phase d’études avancées.

Selon ladite Agence, Advisian, le cabinet américain qui mène l’étude entend organiser ce 22 septembre un webinaire pour un partage d’informations relativement aux fournisseurs américains potentiels. D’un coût d’environ à 131,2 milliards F CFA, soit 200 millions d’euros, le pipeline terrestre permettra de transporter du gaz de l’usine de traitement du site Yakaar-Téranga jusqu’au neuf centrales à gaz.

L’infrastructure a pour enjeu de contribuer à la réduction du coût de l’énergie domestique et par ricochet à atteindre l’indépendance énergétique du pays.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page