A la UneAfriqueSociété

Guinée : l’OIF et la CEDEAO pour un rétablissement dans les meilleurs délais d’un ordre constitutionnel et démocratique

La Secrétaire générale de la Francophonie, Madame Louise Mushikiwabo, suit avec préoccupation, depuis dimanche, la situation en Guinée. Le jour même, elle avait condamné fermement toute prise de pouvoir par la force et demandé la libération et le respect de l’intégrité physique du Président Alpha Condé.

L’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) se coordonnera étroitement avec ses partenaires, notamment la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et l’Union africaine (UA) en vue de contribuer au rétablissement dans les meilleurs délais d’un ordre constitutionnel et démocratique en République de Guinée.

« Au cours des 18 derniers mois, l’espace francophone a connu plusieurs coups d’Etat, un Chef d’Etat tombé sur le champ de bataille et un Président en exercice assassiné. Ces situations récurrentes de violence extrême, de non-respect des principes démocratiques, et d’atteintes aux droits de l’Homme et à la vie humaine sont contraires aux engagements pris par nos Etats et gouvernements dans la Déclaration de Bamako, texte politique fondateur de notre Organisation. Elles ne sont tout simplement plus acceptables », a déclaré la Secrétaire générale.

Elle appelle les classes dirigeantes de l’espace francophone à tout mettre en œuvre pour servir leurs citoyens, en particulier la jeunesse, et, avec l’ensemble des partis politiques, à veiller à la préservation de la vie et de la dignité humaine.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page