A la UneAfriqueSociété

L’ancien président du Tchad Hissène Habré emporté par le coronavirus

L’ancien président du Tchad Hissène Habré est décédé mardi 24 août à Dakar à l’âge de 79 ans des suites du coronavirus. Selon les informations obtenues par SeptAfrique, il était depuis hier interné dans une structure publique de la capitale sénégalaise.

Dans un communiqué partagé à la presse lundi, Mme Fatimé Raymonne Habré confirmait sa contamination « Le Président Habré est dans un hôpital public sénégalais qui dispose d’un plateau technique de qualité à même de traiter un cas aussi sérieux ».

Hissène Habré, 79 ans, qui a dirigé le Tchad de 1982 à 1990, a été condamné le 30 mai 2016 à la prison à vie à l’issue d’un procès sans précédent à Dakar, après avoir été déclaré coupable de crimes contre l’humanité, viols, exécutions, esclavage et enlèvement.

Renversé en 1990, l’ex-président tchadien avait trouvé refuge au Sénégal, où, sous la pression internationale, les conditions de son procès avaient été créées. Il y avait été arrêté en 2013 et inculpé par un tribunal spécial instauré en coopération avec l’Union africaine. Depuis sa condamnation, il purgeait sa peine dans un établissement pénitentiaire de Dakar.

L’ancien dirigeant tchadien avait bénéficié le 7 avril 2020 d’une sortie de prison de 60 jours accordée par la justice sénégalaise. Le juge de l’application des peines avait motivé sa décision par le fait que Hissène Habré était « particulièrement vulnérable au coronavirus » et la nécessité de faire de la place dans sa prison, choisie pour mettre en quarantaine les prisonniers en début de détention. Hissène Habré avait regagné sa cellule au terme des 60 jours, début juin 2020.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page