Politique

Démolition du marché Sandaga de Dakar : Soham Wardini dénonce un « génocide »

La récente démolition du marché Sandaga de Dakar est toujours au devant de la scène avec de multiples réactions de part et d’autre. Soham Wardini qui a présidé ce lundi une session extraordinaire des conseillers municipaux de la ville de Dakar, considère que ce qui s’est passé au marché Sandaga n’est rien d’autre qu’un « génocide » car on a rasé un patrimoine classé. Une action en violation de la procédure administrative selon Madame le Maire de la Ville de Dakar.

Face aux conseillers municipaux, elle s’est indignée de la façon dont la démolition du marché Sandaga a été effectuée. Elle rejette la légalité de la commission ad hoc mise sur pied en 2013 et qui, selon elle, est désormais incompétente pour statuer sur le dossier en question. Selon elle, l’arrêté préfectoral actant ladite démolition du bâtiment principal du marché de Sandaga est illégal..

Elle a également fustigé l’inaction de la direction de la Surveillance et du Contrôle de l’Occupation du Sol (DSCOS) qui, malgré les documents justificatifs fournis par la mairie de Dakar, n’a pas empêché les opérations de se poursuivre à Sandaga. Il soutient avoir même saisi le chef de l’État, Macky Sall, mais sans succès.

C’est pourquoi, fait-elle savoir, elle a, au nom de la mairie de Dakar, enjoint à ses avocats de saisir la justice.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page