A la UneAfriqueÉconomie

Compact with Africa 2021 : l’état de la coopération commerciale entre l’Allemagne et l’Afrique au menu

Berlin accueille ce vendredi, l’initiative Compact with Africa. Une conférence destinée à soutenir l’investissement privé allemand sur le continent.

Plusieurs dirigeants africains sont attendus à ce rendez-vous de Berlin. Et pour cette troisième édition qui sonne comme un au revoir, à un mois quasiment du départ de la chancelière, à l’issue des législatives du 26 septembre, il faut signaler la présence des chefs d’Etat sénégalais, ghanéen, guinéen et congolais.

Le sommet de vendredi se concentrera sur l’état de la coopération commerciale entre l’Allemagne et l’Afrique.

Les pays africains, avec le soutien de partenaires de développement et d’organisations internationales (OI), s’efforcent depuis de nombreuses années de lutter contre les obstacles à l’investissement privé à travers le continent, aux niveaux national, régional et panafricain. De nombreuses connaissances ont été accumulées au cours de ce processus sur le large éventail de questions qui doivent être traitées pour augmenter les niveaux d’investissement. L’initiative CwA part du principe que des progrès significatifs peuvent être réalisés grâce à une analyse coordonnée et spécifique au pays des obstacles et des défaillances du marché entravant l’investissement privé dans les économies africaines. Il rassemble les perspectives analytiques des gouvernements, des investisseurs potentiels et des OI possédant une vaste expérience opérationnelle en Afrique et traite de situations concrètes plutôt que de cas génériques.

Le CwA est axé sur la demande et ouvert à tous les pays africains, qui s’auto-sélectionneront pour participer à l’initiative. Les pays intéressés à rejoindre l’initiative et disposés à s’engager dans un pacte d’investissement sont invités dans un premier temps à s’engager avec les OI impliquées pour discuter des objectifs de l’initiative et des éventuelles priorités et contributions nationales. Les OI ont un rôle important à jouer en conseillant les pays sur l’adhésion au CwA en général et sur le calendrier approprié en particulier. Le pays concerné doit ensuite déclarer son engagement à travailler sur un pacte à la présidence du G20 dans le volet financier.

Dans un deuxième temps, les pays en collaboration avec les OI précisent leurs domaines prioritaires du Compact dans des Prospectus d’Investissement individuels pour des réformes et des mesures visant à mieux mobiliser l’investissement privé. Les prospectus donnent des orientations aux parties prenantes concernées et aux investisseurs intéressés.

Sur la base de ces domaines prioritaires, les pays du Compact, en collaboration avec les OI, se concentrent dans une troisième étape sur des mesures de réforme concrètes pour la mise en œuvre. Les membres du G20 intéressés et les autres pays ou institutions partenaires sont invités à soutenir le pacte avec leurs propres instruments et mesures. 

 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page